Thématiques du colloque

ÉTIC (2) 2015

Le premier colloque École et TIC (ÉTIC), organisé par les laboratoires FRED de l’université de Limoges et EMA de l’université de Cergy-Pontoise avec les collaborations du laboratoire EDA (université de Paris Descartes) a eu lieu en novembre 2013. Il a permis de réactiver la question des transformations des pratiques scolaires de l’école primaire avec le numérique, en mettant en avant la spécificité de ce niveau scolaire : mode de gouvernance ; unicité du maître, du temps et du lieu d’apprentissage ; jeunesse du public. Un ouvrage, en cours de publication, en est issu.

La deuxième édition du colloque ÉTIC se donne pour objectif de faire le point sur les recherches en cours ou achevées concernant les pratiques pédagogiques, les organisations de la classe et l’activité des élèves, mais aussi les modes de supervision et d’accompagnement pédagogique ainsi que l'évolution des curricula. Sur ce point, on assiste notamment à un renouveau des questions relatives à l'apprentissage de l'informatique et de ses modes de prise en compte par l'école.

Le colloque fera une place importante aux recherches sur les supports tactiles et nomades en accueillant la deuxième édition de la journée ATAMÉ (artefacts tactiles et mobiles en éducation). Une première journée scientifique organisée en 2012 par le laboratoire EMA de l’Université de Cergy-Pontoise en collaboration avec le laboratoire STEF (ENS Cachan), a permis d’initier un espace d’échange entre les chercheurs engagés dans l’analyse de l’implantation, de l’appropriation et de l’utilisation de supports numériques mobiles et nomades, de répertorier les équipes mobilisées et de constituer une cartographie des recherches en cours ou déjà achevées. Un numéro spécial de la revue STICEF a permis la diffusion d’un certain nombre de ces contributions.

Le colloque suscitera plusieurs moments de dialogue avec les praticiens et les décideurs. Ce sera l’occasion de confronter les analyses des chercheurs aux visions d'acteurs de terrain. Une attention particulière sera également portée aux travaux issus des espaces francophones, à la fois dans le souci de valoriser la recherche qui s’intéresse, au Nord comme au Sud, aux technologies dans l’enseignement de base et pour sortir le débat, concernant ce niveau d’éducation, d’horizons parfois trop nationaux.

Questions d'intérêt prioritaire

Les questions d'intérêt prioritaire du colloque sont les suivantes :

S'agissant des acteurs

  1. Pratiques et représentations des élèves. Quelles sont leurs compétences dans le domaine du numérique ? Que dire de leurs conceptualisations ? Quels apprentissages ?

  2. Pratiques et représentations des enseignants. Sur quels éléments d’une culture informatique et plus généralement « numérique » s’appuient leurs compétences ? Vers quelle gestion de l’activité de l’élève les enseignants peuvent-ils tendre par ces moyens, tant à l’école qu’en dehors ? Avec quelles formes d'accompagnement ? Quelles modalités de formation des maîtres ?

S'agissant des instruments

Comment interviennent des instruments tactiles et mobiles dans l'enseignement obligatoire ? En quoi constitueraient-ils de nouveaux environnements d'apprentissage ? Quelles en seraient les spécificités ?

S'agissant des systèmes sociaux

  1. Quelles modifications dans les organisations scolaires ?

  2. Aspects politiques, économiques : quelles évolutions des modèles de conception et de diffusion des ressources numériques, en particulier celles portées par les outils nomades ? Quelle(s) répartition(s) des rôles entre prescription, supervision et d'accompagnement (état/ collectivités/ éditeurs/ industriels).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.